Médecins spécialistes, la pénurie s’intensifie

Les délais d’obtention d’un rendez-vous chez un médecin spécialiste ont quasiment doublé en 5 ans. Dans le top 3,  on trouve les ophtalmologistes, les gynécologues et les dermatologues. Explications sur ce phénomène qui ne cesse de s’aggraver.

 

61 jours pour avoir un rendez-vous avec spécialiste

61 jours, c’est le temps d’attente moyen pour pouvoir consulter un médecin spécialiste libéral en 2017. En 2012 c’était 48 jours (seulement). Cette étude, réalisée par l’Observatoire de l’accès aux soins et l’Ifop pour le cabinet Jalma, démontre de même que toutes les spécialités sont concernées.  Avec des délais encore plus longs pour certaines : 117 jours pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste et 68 jours chez un gynécologue. Ainsi que de fortes disparités régionales que l’on peut découvrir dans le simulateur en ligne, développé par le cabinet Jalma. Il permet d’estimer son temps d’attente en fonction de son lieu de vie. Les patients n’ont jamais si bien porté leur nom…

Deux Français sur trois renoncent à se soigner

La pénurie de médecins et le vieillissement de la population sont pour l’essentiel à l’origine de cette situation. Les conséquences ne sont pas bénignes : deux Français sur trois renoncent aux soins en raison de la difficulté à obtenir un rendez-vous.

Pour pallier ce manque, le gouvernement souhaite doubler d’ici 2022 le nombre de centres pluridisciplinaires de santé. Cela permettrait  aux médecins de mutualiser les coûts et aux patients de voir plusieurs spécialistes en un seul déplacement.

Un rendez-vous rapide avec un spécialiste, c’est possible ?

D’ici là, il faudra compter, soit sur sa patience (en croisant les doigts), soit sur DoctoChrono qui vous organise un rendez-vous chez un spécialiste proche de chez vous dans les 48 h (frais d’organisation de 30 à 40€). A vous de voir…

 

Obtenir un rendez-vous médical avec DoctoChrono :

Un coordinateur vous répond et organise votre rendez-vous au 01 85 15 33 53.

Ou faites une demande en ligne.

Epidémie de myopie : comment garder de bons yeux

Plus de 30 % de la population française est myope. Chez les jeunes, c’est encore pire : un jeune occidental sur deux est atteint de ce trouble visuel en plein essor. Voici les bons réflexes à adopter pour préserver sa vue.

 

Les ophtalmologues sonnent l’alarme

La myopie ne cesse de progresser. A l’horizon 2050, la moitié de la population mondiale pourrait être touchée par la myopie selon la Société Française d’Ophtalmologie.

En cause, notre mode de vie urbain, la lecture, le manque de lumière extérieure, et vous l’avez deviné, les écrans. On leur consacre chaque jour un temps impressionnant :   6h09mn devant un ou plusieurs écrans ou à lire, 9 h 43 pour les 16-24 ans et 1 h 27 pour les moins de 10 ans, selon le baromètre de la santé visuelle Asnav. Ces nouveaux comportements entrainent une fatigue visuelle qui peut se transformer en « myopie d’effort », l’œil n’étant plus habitué à regarder au loin.

La lumière extérieure recommandée par les ophtalmos

Pour limiter les dégâts, les spécialistes recommandent de passer au moins une heure par jour à l’extérieur. La lumière active la dopamine, qui a, entre autre, un effet protecteur de la vision. Faire des pauses régulières de son écran pour regarder au loin et quelques exercices soulageront vos yeux également.

Pour les enfants, la prévention est capitale : il est indispensable de faire contrôler leur vue une fois par an, jusqu’à la fin de l’adolescence. La vue se stabilise vers 20 ans.

Consulter un ophtalmologue rapidement en cas de trouble

Ne négligez pas non plus les signes tels que l’apparition d’une image double, « mouches » devant le regard, déformation des lignes droites, etc.  Ils justifient une consultation urgente d’un ophtalmologiste. Votre vue peut en dépendre.

Pour vous éviter de perdre un temps précieux (plusieurs mois d’attente pour l’ophtalmologie, spécialité la plus demandée), DoctoChrono vous aide à obtenir un rendez-vous en 48 h. N’hésitez plus.

 

Pour obtenir un rendez-vous rapide en Ophtalmologie

Appelez-nous au 01 85 15 33 53 ou faites une demande en ligne.

Qu’est-ce qu’un Pet Scan ?

Le PET-scan ou tomographie par émission de positons, est une technique d’imagerie de pointe principalement utilisée en cancérologie, cardiologie et neurologie. L’examen nécessite l’injection d’un produit de contraste.

 

Le PET-scan, comment ça marche ?

Le PET-scan est un examen unique en son genre qui associe la tomographie à émissions de positons (TEP ou PET en anglais) à un scanner. Il fournit des images 3D précises des organes.

Il repose, sur l’injection dans une veine d’un produit légèrement radioactif qui réagit d’une certaine façon en rencontrant les organes et en présence d’une anomalie : tumeurs, métastases, inflammations. Ce traceur contient du sucre qui se fixe au niveau des cellules tumorales ou inflammatoires (qui utilisent plus de glucose que les cellules normales).

A quoi sert un examen PET-scan

Examen complémentaire des radiographies, scanner et IRM,  il permet de repérer des tumeurs passées inaperçues, de suivre l’évolution d’un cancer durant le traitement et de déceler d’éventuelles rechutes. En cardiologie il est utilisé pour analyser le flux sanguin. En neurologie, pour évaluer les fonctions cérébrales et l’intégrité du cerveau.

Le déroulement de l’examen

L’examen est indolore mais il nécessite que le patient soit à jeun depuis 6 heures au moins (et n’ait pas pratiqué d’exercice physique les deux jours précédents). Une fois le produit injecté, le patient doit rester au calme durant 1h30 environ. Il est ensuite allongé sur une table qui se glisse dans le scanner cylindrique où les caméras prennent les clichés. Il faut compter 30 minutes en moyenne. Après l’examen, il faut boire beaucoup d’eau pour éliminer le produit.

Peu de PET-Scans et des délais d’attente

En France, 149 appareils sont autorisés et 120 installés (source InfoCancer). Les délais sont longs. En cas d’urgence, n’hésitez pas à faire appel à l’équipe DoctoChrono qui vous organisera rapidement un rendez-vous dans l’établissement le plus proche.

 

Besoin d’un examen ou rendez-vous médical prioritaire ? Contactez-nous !

Derrière DoctoChrono, pas de Robot ! Des Humains à votre Ecoute

Le nouveau service Doctochrono se fonde essentiellement sur la rapidité de la prise en charge des demandes, un réseau fourni et fiable de partenaires mais aussi sur la qualité d’écoute. Sophie, l’une des associées de DoctoChrono fait partie de l’équipe qui prend en charge les appels et organise les rendez-vous. Elle nous en dit plus.

 

L’écoute attentive de nos clients est l’une de nos priorités. Cela nous permet de connaître précisément les besoins de la personne qui nous appelle : sa pathologie, ses disponibilités, son lieu de résidence ou de travail, les examens précis qui sont prescrits, etc. On peut alors organiser au mieux le rendez-vous et trouver le centre d’imagerie médicale le mieux indiqué et le plus pratique d’accès pour notre client.

Nous prenons tout en charge, c’est d’ailleurs ce qu’apprécient le plus les utilisateurs de notre service. Souvent, ils doivent faire des examens en urgence. Ils sont soulagés d’avoir un interlocuteur qui comprend leur problématique et surtout de ne pas avoir à passer des dizaines d’appels pour obtenir un rendez-vous, sans compter les refus ou les délais d’attente trop longs. Nous leur apportons de l’empathie et du réconfort dans une situation stressante. D’autres clients ont juste besoin d’obtenir un rendez-vous en urgence, soit parce qu’ils ont un travail trop prenant, qu’ils sont de passage à Paris ou en région pour quelques jours, ou qu’ils n’ont tout simplement pas le temps de s’en occuper. Dans ces cas-là, nous recueillons les informations indispensables sans nous attarder plus qu’ils ne le souhaitent. Mais dans tous les cas, nous faisons preuve d’écoute attentive  pour trouver le meilleur rendez-vous possible.

Quant à nos centres de santé partenaires, ils savent que les patients que nous leur envoyons honorent toujours leur rendez-vous !

Tout savoir sur le scanner médical

Le scanner ou tomodensitométrie fait partie des examens familiers de l’imagerie médicale. Indolore, il est utilisé pour rechercher des anomalies qui ne sont pas visibles sur des radiographies standard ou à l’échographie. Mode d’emploi.

 

Le scanner, du nom de la machine qui permet de réaliser l’examen est également appelé tomodensitométrie ou scanographie. Grâce aux rayons X, il balaye une région du corps ou un organe en fournissant des images de coupe de quelques millimètres d’épaisseur. Les données recueillies sont ensuite analysées par un ordinateur qui reconstruit les images du corps en deux ou trois dimensions.

Un examen ultra précis

Le scanner est plus précis qu’une radio ou une échographie. C’est un outil capital pour établir un diagnostic. Il permet d’explorer la plupart des organes et de repérer les anomalies de structure, les toutes petites tumeurs, de localiser l’étendue d’une lésion sur un organe ou un tissu.

Un examen court et indolore

L’examen dure entre 10 et 15 minutes. Le patient est allongé sur la table d’examen qui se déplace à l’intérieur d’un large anneau ouvert aux deux extrémités. C’est là que se trouve l’émetteur-récepteur de rayons X. Il tourne autour du patient pour chaque cliché. Le médecin surveille le déroulement de l’examen sur un écran d’ordinateur et prend des clichés aux moments voulus. Pour chaque image, l’émetteur-récepteur tourne à nouveau autour du patient.

Dans certains cas l’injection d’un produit de contraste, souvent à base d’iode, s’avère nécessaire. La substance opacifie certains éléments du corps, pour les rendre visibles sur les clichés.

 

Besoin de passer un scanner  rapidement ? Comme pour l’IRM les délais sont très longs. Ne perdez pas de temps inutilement et faites appel à DoctoChrono pour obtenir un rendez-vous, proche de chez vous, dans les meilleurs délais.

 

Nous contacter pour un rendez-vous prioritaire : 01 85 15 33 53 ou demande en ligne.

Dry January, le mois sans alcool a débarqué en France

Le « Dry January »,  défi venu d’Angleterre, consiste à ne pas boire une goutte d’alcool durant le mois de janvier. Un challenge motivant pour  reposer son foie et qui permettrait de réduire sa consommation d’alcool à long terme. Les Français s’y sont mis.

 

A l’heure des grandes résolutions, la santé est un choix à privilégier, en particulier après les excès des fêtes de fin d’année. Prenons par exemple nos amis d’outre-Manche. Depuis 2013, les Britanniques sont de plus en plus nombreux à participer au « Dry January » ou Janvier Sobre,  version frenchy. L’événement est aujourd’hui bien médiatisé et #DryJanuary fait un tabac sur les réseaux sociaux. D’autant plus qu’une étude de l’université du Sussex révèle que le repos de son foie durant un mois sans alcool permettrait de perdre du poids, de gagner en énergie, d’améliorer son sommeil et sa qualité de peau… Sans oublier les économies d’argent.

Au fait ! Ça ne serait pas le moment de faire enfin les examens que vous avez trop souvent remis à plus tard l’année dernière ? DoctoChrono s’occupe de tout et vous organise votre rendez-vous en quelques heures. Voilà une bonne résolution facile à tenir non ?

Rendez-vous rapide echographie grossesse

Échographie, l’alliée de la grossesse

L’échographie obstétricale est probablement l’examen préféré des futurs parents. Il permet d’étudier le fœtus in utero pour suivre sa croissance, découvrir son sexe et dépister d’éventuelles anomalies. Explications.

 

L’échographie est une technique d’imagerie qui utilise des ultrasons et non les rayons X pour étudier le fœtus en mouvement et temps réel.

Indolore et sans danger, l’examen se fait à l’aide d’une sonde appliquée sur le ventre. Elle émet des ultrasons qui traversent les tissus et sont renvoyés sous la forme d’un écho. Ce dernier est analysé par un système informatique qui retransmet instantanément une image sur l’écran de l’échographe. La même technique que pour les sonars de bateaux !

C’est un examen rapide qui dure 10 à 20 minutes environ et qui ne nécessite aucune préparation particulière. Il se pratique sur prescription médicale chez le gynécologue, dans un cabinet de radiologie, dans les services des hôpitaux et des maternités. Trois échographies prénatales sont recommandées dans la surveillance de la grossesse. N’hésitez pas à faire appel à l’équipe de DoctoChrono pour organiser rapidement ces rendez-vous avec votre futur bébé.

 

En savoir plus sur les rendez-vous rapides d’Echographie avec DoctoChrono.

Pour nous contacter : c’est ici. Ou au 01 85 15 33 53.

Obtenir un rendez-vous prioritaire, c’est simple et efficace avec DoctoChrono

DoctoChrono a développé un service sur mesure, pour vous aider à obtenir les rendez-vous médicaux dont vous avez besoin. Sans attente ni stress inutiles. Mode d’emploi en 3 temps.

 

  1. Je contacte l’équipe DoctoChrono et j’expose ma demande : un rendez-vous pour une IRM, un scanner, une consultation chez un ophtalmologue, etc. le plus proche de chez moi ou de mon travail. Je fais part de mes disponibilités (2 au minimum).
  2. Le coordinateur prend la demande en charge immédiatement et organise le rendez-vous. Il prend directement rendez-vous, sans aucune intervention de ma part. 1 à 2 heures plus tard, je reçois une proposition, au créneau et dans le lieu qui me conviennent le mieux.
  3. 48 heures au plus tard, et souvent dès le lendemain de ma demande, j’ai rendez-vous !

 

Pour ce service prioritaire, confidentiel et sécurisé, le tarif de DoctoChrono est de 30€. Le paiement s’effectue directement via le site ou au téléphone et je ne suis débité que si le rendez-vous est obtenu.

Je n’ai plus qu’à me rendre à ma consultation ou mon examen. Et c’est tout.

Alors, on y va ? Faire une demande de rendez-vous médical en ligne, ou appeler le 01 85 15 33 53.

48 h contre 30 jour pour obtenir un rendez-vous IRM

La France souffre d’une pénurie d’équipements IRM. Avec pour conséquence un long délai d’attente pour obtenir un rendez-vous. Le délai moyen est aujourd’hui de plus de 30 jours. Une attente inutile que DoctoChrono peut vous éviter.

Les besoins en imagerie médicale augmentent plus vite que le nombre d’équipements à disposition. Le dernier rapport réalisé pour le SNITEM (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales), relève que le délai d’attente se révèle bien supérieur aux objectifs fixés par les pouvoirs publics. Le Plan Cancer 2014-2019 préconise ainsi de réduire à un maximum de 20 jours le délai moyen d’accès à une IRM.

Compte tenu de l’importance des examens IRM dans l’orientation diagnostique et thérapeutique de nombreux patients, ce délai paraît bien trop long. C’est pour remédier à ce problème qu’est né le service DoctoChrono. Grâce à son important réseau de partenaires et à son équipe de spécialistes de la santé, DoctoChrono organise en 1 heure un rendez-vous en priorité, proche de chez vous, dans les prochaines 48h. Parce que votre santé n’attend pas.

Faire une demande de rendez-vous médical prioritaire.

L’étude en infographie.

 

 

Pourquoi et comment DoctoChrono organise votre rendez-vous en priorité ?

Une expertise du secteur, un solide réseau de partenaires et une équipe spécialisée, ce sont les trois piliers de Doctochrono. On vous donne les détails.

 

Organiser vos rendez-vous et examens médicaux en 48 h seulement, ce nouveau concept de service créé par l’équipe de DoctoChrono apporte une solution concrète à l’allongement constant des délais pour obtenir une consultation ou un IRM. Une récente étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) révèle que pour certaines spécialités médicales, l’attente est supérieure à deux mois. C’est en ophtalmologie, dermatologie, cardiologie, gynécologie et rhumatologie qu’elle est la plus importante.

Comment DoctoChrono peut-il vous obtenir un rendez-vous aussi rapidement ? Rien de magique, mais le résultat de 15 ans de pratique dans le secteur de la santé et le secrétariat médical. L’équipe de DoctoChrono a pu ainsi développer des partenariats privilégiés avec les centres de santé et d’imagerie médicale et les cabinets de spécialistes sur l’ensemble du territoire. DoctoChrono a donc accès en temps réel aux créneaux encore libres et aux nouvelles possibilités de rendez-vous dues aux désistements.  Et vous en fait profiter en priorité, parce que votre santé n’attend pas.

 

Faites une demande de prise en charge pour un rendez-vous médical prioritaire.